« L’art en marge » est l’art des artistes n’étant pas inscrit dans le circuit culturel officiel. Il se nomme également l’art « outsider ». Bien  souvent ces artistes sont eux-mêmes dans la marge de la société. Nous avons alors affaire à des personnes touchées par la folie, une dépression ou des maladies mentales mais aussi à des gens n’exerçant tout simplement pas le métier d’artistes. Il est important d’ajouter que les artistes marquant cet art sont souvent autodidactes.  L’art outsider est souvent considéré comme un art « brut » ou « pur » car il n’est absolument pas influencé par les autres formes d’art ou par les artistes antérieurs. Tout le monde peut-il donc devenir artiste? (Agnès, 6GT)

Le Musée d’Art)&(Marge nous propose l’exposition Du Nombril au Cosmos. Cette exposition traite de l’infiniment petit, le début de tout : le nombril, à l’infiniment grand : le cosmos. Elle positionne l’être humain face à des œuvres en marge de la société et interroge sur sa place dans l’univers.

L’univers présenté au travers des œuvres est en tension entre ce qui se trouve au plus profond de l’être humain et l’extrême extérieur à celui-ci, symbolisé par le cosmos.

Les artistes, appelons les ainsi, ne savent parfois pas qu’ils sont exposés et étudiés par des amateurs d’art, des étudiants et des collectionneurs. Ils se trouvent en marge de notre société.

Ces oeuvres sont toutes différentes et uniques. Et une analyse, grâce à une guide et à la découverte de la vie du créateur nous permet de nous positionner face à l’oeuvre et de saisir de quoi il s’agit. Il n’est pas toujours question de compréhension car les artistes n’avaient aucun but ou message à faire passer. Juste un besoin personnel de représenter quelque chose. Leurs représentations ne sont pas toujours compréhensibles (le besoin de représenter de petits dessins miniatures peut paraitre plus compréhensible que celui de réaliser un calendrier de ses propres résidus ombilicaux comme Lubos Piny… ) (Lola, 6GT).

https://levadrouilleururbain.files.wordpress.com/2014/09/bab59-la-maison-rouge-bruno-decharme-art-brut-collection-abcd-lubos-plny_medium.jpg?w=454&h=640
LubošPlný

L’oeuvre de Luboš Plný m’a marquée. Ce Tchèque passionné d’anatomie a été interné en hôpital psychiatrique après son service militaire. Il représente des dessins organiques, à la fois précis et fantaisistes sur le plan anatomique. Ces dessins, incompréhensibles à première vue, sont des décompositions du corps humain. Chaque détail s’y trouve ainsi que des écritures qui nous guideraient au travers de cette oeuvre. Après analyse, on reconnait deux personnages, un homme à droite et une femme à gauche.
Les parties de leurs corps, aussi les plus intimes, sont détaillées et décrites dans la peinture. Il n’y a quasi aucun espace de libre. Tout s’y trouve. En bas de ces deux personnages on aperçoit un enfant. On reconnait des bras, des pieds, et des parties génitales masculines ainsi que féminines. Ce qui n’est pas visible sur cette image, mais que nous pouvons voir si nous nous plaçons à quelques millimètres du tableau, est que Luboš Plný a senti le besoin d’écrire la date et le temps que chaque étape de travail de tableau lui a pris. Le détail et la complexité de cette oeuvre est impressionnante et le travail nous parait inimaginable.
(Lola, 6GT)

https://pbs.twimg.com/media/CPrVMm-VAAA-zbD.jpg
M. CLOET, Photographies (agrandissement) de l’oeuvre de J. Geenens.
https://kunstwerkplaats.files.wordpress.com/2011/06/johan-geenens.jpg?w=283&h=174
J. GEENNENS au travail

Un autre exemple d’œuvre d’art en marge que nous avons eu l’occasion de voir et qui représente bien cette forme d’art est celui d’un tableau dans lequel on peut voir des points minuscules et de différentes couleurs. Ce tableau est ensuite dupliqué plusieurs fois (photographié et imprimé) mais à chaque fois avec les points de plus en plus grands. L’artiste était autiste et il créa son œuvre à l’hôpital, loin des influences extérieures et n’étant pas à la base un artiste reconnu. C’est pourquoi son œuvre est considérée comme « en marge ». (Agnès)

 

Publicités